Joyeuse année 2010!

          Joyeuse année à tous !

          Et oui, j’ose dire «joyeuse!», malgré la morosité ambiante et entretenue qui tend à gagner petit à petit un peu tout et tout le monde. Cette saison la rentrée au Dojo du Roussignou fut aussi un brin morose: peu de nouveaux inscrits et pas mal de défections parmi les pratiquants de l’année précédente.

          Mais nous nous attachons ici dans la pratique quotidienne à ne surtout pas oublier l’injonction de O’Senseï: «Pratiquez toujours d’une manière pleine de feu et de joie!».


           Et le Dojo commence à attirer du monde de l’extérieur. Pas mal de travaux ont été réalisés, tels que la réfection du plancher, l’installation de tanren uchi, d’une douche chaude et du chauffage dans les sanitaires, ainsi que divers aménagements et équipements.

          D’autres projets se mettent en place: formules week-end, accueil d’uchi deshi, stages avec Daniel TOUTAIN Senseï…….

 

          Je vous adresse aujourd’hui tous mes vœux à l’aube de cette nouvelle année et me permets d’en exprimer un plus particulièrement:  «Pratiquez toujours d’une manière pleine de feu et de joie!» comme nous y enjoint le Fondateur!

          Sans passion pas de vrai progrès pour les pratiquants, et c’est aux professeurs d’en donner l’exemple aux débutants! Le meilleur des enseignants a-t-il encore quelque chose à apporter s’il la perd?


          Dans le monde d’aujourd’hui il est très difficile de conserver «la foi» au milieu des préoccupations matérielles, de l’injustice et de la violence, des rivalités, de l’agitation et de l’angoisse qui prédominent dans la société.  Y parvenir est donc un point fondamental de notre recherche et cela passe par des choses très simples: ne nous relâchons pas dans le Dojo, pratiquons toujours intensément, joyeusement et tout le monde sera entraîné dans une spirale dynamique et positive, et bien au-delà du tatami! 

 

          Nous éviterons ainsi ces tapis douillets où s’installe un doux ronronnement, où les bavardages remplacent travail, silence, concentration et où disparaît le kiaï. Ce dernier est pourtant un des meilleurs moyens pour nous aider à garder du «cœur au ventre» et à entretenir «Feu et Joie»!


Très cordialement et à bientôt,

Jean - Luc Boisseau.