Bonne année 2009 à toutes et à tous!

          J’adresse à chacun tous mes vœux de paix, de lumière et de joie pour cette nouvelle année. 

          Qu’elle soit pour vous celle de la réussite, ainsi que celle d’une pratique régulière dont vous savourerez bientôt les fruits.


          Certains d’entre vous savent déjà que j’habite depuis la mi-Novembre sur la propriété où se situe notre Dojo. En pleine campagne au milieu de trois hectares, de bois surtout, à la périphérie de Draguignan.

          Ceux qui me connaissent savent aussi l’importance que j’attache à l’existence de véritables Dojos, sans lesquels l’Aïkido n’est plus qu’une activité de loisir supplémentaire.

          Depuis mes débuts, il y a maintenant 25 ans passés, mes engagements sont toujours allés dans ce sens. J’ai toujours enseigné dans des lieux privés et indépendants, comme mon premier Dojo implanté sur la Ferme de Sainte Marthe en Sologne, puis, en Provence, ceux situés par exemple à l’étage d’une Coopérative bio, dans une ancienne menuiserie ou dans un gite.

          Sans parler bien sûr des cinq années où j’ai assisté Maître Tamura à la création du Dojo Shumeikan à Bras, de Septembre 1992 à Août 1997.

 

          J’ai aujourd’hui 58 ans et mon installation ici, au Dojo du Roussignou, est la conséquence naturelle de ces 25 années d’investissement.

          Nous abordons l’étape suivante qui est de faire réellement vivre ce lieu, au plus près de la tradition, dans notre monde et notre temps.

          Et c’est d’ailleurs là le véritable sens de Keiko, que nous traduisons superficiellement par pratique ou entraînement, mais qui signifie aussi retrouver, étudier les traditions, réfléchir et méditer sur les choses anciennes pour leur redonner vie dans le présent par une pratique ardente et incessante; pratiquer, répéter, chercher de tout cœur, inlassablement, dans le but de retrouver l’état d’esprit du Créateur, de tendre vers le même niveau, le même état.


          C’est un nouveau défi, que ceux qu’une telle expérience motive d’une manière ou d’une autre se manifestent!

          Nous avons ici toutes les possibilités: pratiquer tous les jours librement, en extérieur également, accueillir des uchi deshi, organiser des stages….. Et tout ceci en pleine nature.

          Le premier pas étant bien sûr que chacun pratique le plus souvent et régulièrement possible, prenant conscience qu’il le fait autant pour les autres que pour lui-même, pour «l’Aïkido qui fait de l’Univers une seule Maison qui se présente comme la perfection et la paix».

 

          Autre échéance importante pour nous cette année, le stage uchi deshi de Cabasse qui approche à grands pas (23 au 27 Février 2009). Ce lieu présente une capacité d’hébergement de 20 personnes, dans des conditions confortables et dans un cadre superbe et retiré, propice à une pratique sereine et approfondie.

 

Très cordialement et à bientôt,

Jean-Luc Boisseau.